Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2016

Festival de la 1ère œuvre vendredi 3 juin 2016 à Bourg en Bresse

Festival de la 1ère œuvre vendredi 3 juin 2016 à Bourg en Bresse

 

Durant toute l’année scolaire, des collégiens choisissent de faire partie du club lecture au lieu de trainer dans la cour, pour élire , le livre qu’il préfère dans plusieurs catégories. Une soixantaine de collégiens répartis en 3 collèges. Plus des adultes, souvent enseignants ou bibliothécaires.

 Marraine : Claire CANTAIS

6/9ans : « la dent » de Julien Perrin , éditions Alice Jeunesse

10-12 ans. « La marque des soyeux » aux editions Balivernes

13 ans et plus : « Nummer » de Frédéric Staniland aux éditions Scrinéo

 

Je ne connaissais aucun des 3 auteurs.

Malheureusement, à cause de la grève de trains Julien Perrin n’a pas pu nous rejoindre.

 

Nous nous sommes retrouvés pour déjeuner. Les 3 auteurs, Sophie, l’organisatrice, Jacques son père et une enseignante, Marie-France. L’ambiance a tout de suite été détendue, les sujets de conversation sont venus naturellement. Le ton de l’après-midi était donné.

Puis, nous sommes allés dans l’ancien IUFM pour rencontrer les collégiens du comité de lecture. Un groupe d’une soixantaines d’ado, accompagnés de leur professeur. Ils se sont répartis en 3 groupes. Chaque auteur dans une salle.

Ils avaient préparé des questions sur des petits papiers. Je lisais les questions et j’y répondais. Les questions étaient intéressantes. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Je ne suis pas enseignante, je n’ai donc pas l’ expérience de parler devant un groupe d’élèves. Pourtant je n’ai pas eu peur. Un petit miracle.

Je me disais juste : Ces ados ont lu mon livre et l’ont aimé. Incroyable.

Grace à ces questions, c’est aussi la 1ere fois que je m’interroge sur mon écriture, comment me vient l’inspiration, pourquoi ce livre, comment je construis mon texte.

J’espère que je n’ai pas été ennuyeuse, j’ai répondu sincèrement mais j’étais tellement concentrée que je n’ai pas su leur renvoyer des questions, ou répondre à des questions qui n’avaient pas été posées. Je ferai mieux la prochaine fois.

Chaque élève avait une feuille de papier avec la photo des livres sélectionnés. Ils sont venus demander des dédicaces. D’autres venaient avec un carnet, un cahier ou une simple feuille. C’était touchant.

Parle7.jpg

 

Les élèves repartis dans leur collège, nous sommes allés en ville, boire un verre en terrasse … oui, oui en terrasse, il ne pleuvait pas. L’occasion d’échanger entre Claire, Frédéric et moi sur nos parcours.

Etape suivante : La médiathèque où Jacques organisait une table ronde.

Table ronde39309_n.jpg

Des questions/ réponses devant du public. Là aussi, une 1ère fois. Je ne suis pas très à l’aise dans ce genre d’exercice.  J’ai senti Claire et Frédéric beaucoup plus détendus.

Après, quelques dédicaces.

A ce moment-là, j’étais déjà épuisée. Toutes ces heures de concentration extrêmes pour moi, m’avaient vidée.  Malgré tout, heureuse d’être là, au milieu de ces personnes si bienveillantes et passionnées par la littérature jeunesse.

Je ne connaissais pas du tout l’univers de Claire CANTAIS.  Je résumerai en : elle ne dessine pas, elle découpe et colle. Sauf que en 3 coups de ciseaux et du collage, elle créé un personnage vivant et amusant.  Elle est éditée au poisson Soluble, c’est dire !

A la médiathèque nous ont rejoints d’autres personnes du comité de lecture, dont Pierric. Pierric est un jeune instituteur en maternelle d’enfants en difficultés. Un jour il est tombé sur « Rosalie aime le rose, mais pas seulement » de Claire Cantais. Il s’est entrainé chez lui. Entrainé à le lire pour ses élèves. Il nous a fait une démonstration. 2 min de théâtre, extraordinaire ! Incroyable ! Jamais je n’oublierai Rosalie !!

Pierric & Rosalie :Pierric4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu à peu, tout le monde est parti. Nous avons terminé la soirée dans un restaurant de Bourg.

J’ai passé la nuit chez une enseignante du comité  de lecture. J’ai été très bien accueillie ! Très bien ! Chouchoutée.

J’ai repris la route le lendemain matin, la tête débordante de merveilleux souvenirs, de douceur, de bienveillance, de passion des livres, d’émotions intenses. Tous ces évènements ont été concentrés dans une apres-midi et une soirée, j’ai l’impression d’être partie plusieurs jours en vacances !

Un immense MERCI au CRILJ01 pour ce festival !

Un vendredi 3 juin de pur bonheur !

Rosalie.gif

La dent 5FS.gif

Nummer.gif

Couv.jpg

25/05/2016

Festival de la première œuvre jeunesse de Bourg-en-Bresse : Vendredi 3 juin 2016

L’association, le CRILJ 01 (Centre de Recherche et d'Information sur la Littérature de Jeunesse de l'Ain) organise la 7ème édition des Rencontres du Festival de la Première Œuvre de Littérature de Jeunesse qui aura lieu le vendredi 3 juin 2016 à Bourg-en-Bresse.

Sur leur blog, ils ont fait une vidéo pour présenter les auteurs.

 Je fais partie des auteurs sélectionnés par un comité de lecture pour « La marque des soyeux » dans la catégorie des 10-12 ans.

 

Pendant toute l'année scolaire, des comités de lecture, qui regroupaient des personnes d’origines diverses (adultes, adolescents, enfants, élèves, lecteurs de bibliothèque, etc.), dans le cadre de structures variées (écoles, collèges, lycée, centres de loisirs, médiathèques, centre pénitentiaire, etc.) se sont rencontrés pour désigner les ouvrages qu'ils ont préférés dans 4 catégories d'âges différentes (3-5 ans, 6-9 ans, 10-12 ans, 13 ans et +). Chacun de ces ouvrages a été édité en 2014 et constitue la première œuvre publiée par l'auteur en Littérature de Jeunesse.

 La marraine de ce festival est Claire Cantais

En début d’après–midi, je rencontrerai des collégiens.

A 18h, je serai en dédicace, à la médiathèque Vailland, 1 Rue du Moulin de Brou, à Bourg-en-Bresse.

Couv.jpg

18:46 Publié dans Dédicaces | Lien permanent | Commentaires (3)

16/05/2016

« VERTIGES » de Thierry LEDRU aux éditions La Fontaine de Siloé

« VERTIGES » de Thierry LEDRU aux éditions La Fontaine de Siloé

 

Je n’aime pas vraiment marcher. Je n’aime pas vraiment la montagne. Je n’aime pas le froid.  Malgré tout, je viens de terminer un livre qui est le récit de l’ascension d’une montagne !  Paroi serait peut-être le mot adéquat ?

Jamais je n’aurais acheté un livre sur ce sujet. Et pourtant … quand au bout du stylo, il y a un tel talent, c’est possible !

 

Max & Jonathan.

Max, de taille moyenne, un taiseux, « toujours enfermé dans ses silences ». Son but ultime : Ouvrir le 1er une voie où jusqu’à présent ils ont tous échoué.

Jonathan : Grand, doux, le seul qui accepte les silences de Max sans se plaindre.

Ils grimpent. Pendant tout le livre ils grimpent.

Le poids des sacs à dos.

Effrayants les « relais » où ils se reposent, les « plates-formes » où ils passent la nuit ! « Ils s’installèrent pour la nuit à 200 m du sol », je ne l’imagine même pas !

A chaque pas, le danger est là, omniprésent.

Max et Jonathan vont au bout de leurs forces, d’eux-mêmes.

Bien sur les amoureux de la montagne comprendront bien mieux tout ce qu’ils peuvent éprouver durant cette ascension.

 

Nous entendons les pensées de l’un et de l’autre et surtout nous assistons aux difficultés grandissantes, aux douleurs physiques, psychologiques.

Ce n’est pas un polar mais il y a un suspens très fort qui vous incite à tourner les pages encore et encore. J’ai souffert avec eux.

Juste deux personnages qui emplissent totalement votre esprit. Les deux sont très attachants, chacun à sa façon.

 

Pas de femme ? Si, il y a Julie. A priori personnage très secondaire qui prend une place majeure dans la 2eme partie du livre.

 

Au-delà de la montagne, la psychologie des personnages est très fouillée. Chacun porte en lui sa complexité, ses contradictions, ses peurs, ses espoirs.

Arrivée aux dernières pages, j’étais impatiente de connaître la fin et pourtant je ne voulais pas y arriver. Je ne voulais pas refermer ce livre.

Vais-je pouvoir lire un autre auteur ?

 

 

C’est le 3ème livre de Thierry .LEDRU que je lis (le 2eme je ne peux pas en parler pour l’instant) et je crois que j’ai trouvé l’écriture  qui me correspond. Je m’y glisse et je m’y sens si bien !

Ses livres sont un univers à chaque fois, un monde qu’il a construit et qui vous avale. Il y a avant et après ses livres.

Heureusement que Thierry .LEDRU écrit beaucoup, je sais qu’il me reste des livres de lui à déguster !

 

vertiges.jpg